The Womanhood project


Participation à la première édition de The Womanhood project
2016

"Certains planifient leurs grossesses, d’autres se font prendre par surprise. Certains diront que c’est irresponsable. C’est plutôt ce dernier discours que j’ai entendu de mes proches. Malheureusement. Cet avortement, ce ne fut pas un choix facile.

(...)Parce que oui, j’ai fait une manie, et un an plus tard une hypomanie (ça c’est comme une prépsychose qui te permet bien souvent de te sauver de la manie si on apprend à reconnaître les signes précurseurs). N’ayez pas pitié de ma situation. C’est génétique. On s’y fait… ou plutôt on l’intègre dans notre quotidien.

Mais là où je veux en venir, c’est que ses petites pilules qui sauvent mon quotidien et qui le rende plus régulier et stable, bien, ils ont endommagés mon enfant."


De portrait en portrait, la photographe Cassandra Cacheiro et la directrice artistique Sara Hini, qui sont toutes deux derrière The Womanhood Project, célèbrent les diversités corporelle et culturelle ainsi que les nombreuses façons d’être une femme. C’est leur manière à elles de déconstruire les standards de beauté et de pallier l'homogénéité de notre culture visuelle. Elles permettent au corps d’«être», tout simplement, sans qu’il soit un objet de désir ou de consommation.


Couverture spéciale

Musée national des Beaux-Arts du Québec
Vogue Italia









Membre de Panache Art Actuel + Culture Côte-Nord
© Ariane Lecavalier 2024